Dans l'après-midi

Elle a le sourire commercial vademecum parfait, celui qui vous fait croire que vous êtes unique, digne d'intérêt et que vous méritez qu'on vous aime comme vous êtes. Ou presque : comme vous serez quand vous lui aurez acheté ce formidable masque aux extraits d'ail qui-sent-pas-très-bon-mais-qu'est-efficace qui a super bien marché sur elle qui pourtant avait "pleiiiin de boutons".

Oui vraiment elle avait "pleiiiiiiiiiiiiin de boutons". Ca a été miraculeux. Alors oui, c'est vrai, l'ail c'est pas très ragoûtant. Mais il faut que j'essaie. Parce que vraiment, elle, bon c'est vrai elle avait moins de boutons que moi, mais ça a fonctionné à merveille.

Et moi, heureusement que je suis crédule et pas trop susceptible hein.

Et dire que le matin même, devant mon reflet impitoyablement sincère, je relativisais de toutes mes forces en me disant que les complexes sur lesquels on fait une fixette, eh bah des fois, les gens ils y font même pas attention.

Greluche.