15 février 2008

Nuit parisienne

C'est la nuit. L'atmosphère n'est cependant pas sombre, une multitude de petites lumières de différentes couleurs luisent. Et peut-être des projecteurs. Je sais très bien où je suis, ce n'est pas parce que j'ai de l'eau jusqu'aux chevilles dans un espace sans horizon que je peux en douter : je suis candidate à la Star Academy, et je suis nominée. Alors je suis sous pression. Et le mec devant moi qui marche lui aussi dans l'eau sombre et peu profonde me jette un peu d'eau par inadvertance, je réagis mal. Et là, j'entends un murmure... [Lire la suite]
Posté par Katja à 11:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 octobre 2007

Eux

Mes parents. J'ai dix-huit ans et beaucoup de manques.Et j'ai tendance à leur attribuer beaucoup de culpabilité. D'abord, parce que j'ai dix-huit ans et donc encore un peu le droit de dire que ce sont eux qui ont tort. Ensuite, parce que ça soulage, dans un premier temps, de considérer qu'on y est pour rien dans tout ce tas de petites faiblesses, ces absences et défaillances honteuses. Mes parents, Méparents, sont une entité abstraite et passée. Une entité parce que je refuse, pour une fois, d'accabler ma mère uniquement.... [Lire la suite]
Posté par Katja à 12:06 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
03 mai 2007

J'abandonne

Laide. Entourée de graisse, ce poids honteux et sale qui montre aux yeux de tous que je n'ai aucun contrôle. Aucun respect, aucune estime, je me gave et je me hais. Et pour la première fois depuis longtemps, je me revois à travers le regard des autres, et je les imagine me mépriser. Comment ne pas mépriser ça? Je ne suis pas elles, je ne suis définitivement pas belle. Plus belle, je crois. Je me suis fanée dans toute cette nourriture que j'ingurgite à vouloir vomir, je me suis fanée à force de me voir enfler à nouveau,... [Lire la suite]
Posté par Katja à 22:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
01 mars 2007

La compagnie, là, avec de Funès?

Hier soir... N'amoureux : ca sert a rien de connaître l'histoire grecque ou je sais pas koi si tu connais pas la septième companie. En effet, vu comme ça.
Posté par Katja à 00:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 février 2007

Plus de haine

Il y a ces moments où il est vital de parler. Quand on ne peut parler à personne, après tout, on se confie son journal intime. Je veux parler de cette femme. Cette petite femme rongée, au coeur ridé et à l'âme pesante. Cette femme poussière, à la dérisoire importance, si méchante et si triste.Je n'en suis plus à la haïr, elle ne le mérite pas. L'éloignement nous a réconciliées en cette trève tacite de ceux qui, prêts à attaquer de nouveau, profitent du répit pour s'armer. Officiellement, nous n'avons rien l'une contre l'autre.J'ai... [Lire la suite]
Posté par Katja à 21:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 janvier 2007

Quelque chose m'échappe

Lui : Ca te dirait de vivre à Boston ? Moi : Ah ouais, c'est là ville des Chicago Bulls ! ... Moi : Quoi, j'ai dit une connerie ?
Posté par Katja à 15:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 mai 2006

Cos' I'm leaving on a jetplane...

Ca fait moins de dix minutes qu'il est parti, et j'ai déjà un gouffre béant à la place du coeur. Comme un étau qui rend douloureuse chaque respiration. Une semaine, c'est long, quand même. Une semaine sans toutes ces petites et grandes attentions qui font de lui quelqu'un de merveilleux, sans le baume apaisant de son sourire, sans la clarté de son regard, sans la douceur de se peau, sans ses yeux rivés sur son ordinateur, un café à la main, sans lui. J'ai mal. (mais ça va hein)(en fait non)
Posté par Katja à 07:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]